Rejoignez l'univers de Kuroshitsuji, toujours plus fou !
 

Partagez | .
 

 Rosa in tenebris [Avec l'autre stalker monochrome de Grell ^-^]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 39
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 27
Localisation : At the manor.

Identité
Race: Démon
Place dans la société: Majordome de la maison Phantomhive
Un contrat ? Avec qui ?: Ciel Phantomhive
avatar
Sebastian Michaelis
MessageSujet: Rosa in tenebris [Avec l'autre stalker monochrome de Grell ^-^]   Sam 5 Jan - 11:42

Être humain, c'est vraiment une plaie. C'est vrai quoi, on passe toute sa vie à penser, à tenter d'échapper à la mort, à vivre quoi. On passe cette vie à attendre la fin en la redoutant, tout en sachant pertinemment que l'on ne pourra jamais l'éviter. Et c'est cette fin qui fait la complexité et l'étrangeté du genre humain. Juste du genre humain, d'ailleurs !
Regardez autour de vous. Les chats, eux, craignent-ils la mort ? Non ! Et vous souhaitez savoir pourquoi ? Tout simplement parce qu'ils n'ont pas un seul instant conscience qu'elle existe et suit leurs pas ! ... Façon de parler, si les shinigamis suivaient les pas des humains, on aurait du souci à se faire.
L'être humain est fascinant. Ridicule et à la fois plein d'une noblesse qui le rend fragile. Il est paradoxe.

C'était sur ces mots que se focalisait l'esprit de Sebastian Michaelis, en ce matin brumeux. Ce n'était pas à proprement parler un matin, puisque le fog londonien qui s'amusait à venir jusqu'au manoir était trop épais pour que la moindre lumière transparaisse, mais c'était le début d'un autre jour pour celui qui était le majordome de la Maison Phantomhive. Oui je mets un M majuscule à Maison parce que j'en ai envie, vous allez pas engueuler la voix off qui fout des M majuscules juste parce qu'elle en met.
La pluie n'allait pas tarder, et debout, le visage offert à l'averse, le démon qu'était cet homme pensait. Oui, c'est dur de penser, hein ? Mais se focaliser, utiliser le silence comme ... Arme ou comme bouclier, et se réfugier derrière rien que pour quelques instants de pur délice (morsure du manque de paroles, comme un besoin irrépressible au creux des oreilles) et de pensées pures.

Nul ne savait, ne pouvait savoir où l'emmenait désormais ses pensées . Le démon se sentait vide, perdu sans celui qui était, légalement du moins, son maître. Ce dernier était, pour une obscure raison, absent du manoir où il aurait dû, normalement (je dis normalement) être assigné à résidence.
Mais bon, dans l'esprit mille fois trop compliqué de l'infernal, il n'y avait qu'un maître, et ce maître n'était autre que Satan en personne ... Soit le mec mort y a entre deux et trois cents ans. Et auquel notre Sebby national et intermondial a su succéder. Donc en fait, bien que les lois en vigueur, et aux enfers, et dans les sectes satanistes soient formelles, le Démon ne pouvait s'empêcher de penser librement au jeune Phantomhive.
Pardon, ne pouvait s'empêcher de penser au jeune Phantomhive Comme un frigo. Subtile nuance, pleine de .... Deeeee ... De nuancés, comme la couleur du ciel au dessus de lui, alors qu'il le fixe.
Le ciel se transforme, comme la vie des hommes. Comme la vie de ceux qu'il a croisé. Lentement, il s'assombrit, perd de ses couleurs pour virer lentement au bleu sombre, puis à la nuit obscure .... Se piquetant d'étoiles, parsemé de trous grisâtres nuageux, pour finir par devenir brouillard inconsistant se posant sur la terre !

Combien de temps, combien de jours est-il resté là, abruti, à fixer un ciel jamais le même, à vouloir s'identifier sur cette voûte astrale, à chercher sa place, le nez en l'air, vêtu de son frac et la mèche au vent ? Si ce n'était un an, c'était au moins une semaine, et pour lui guère plus que quelques secondes ! ....
Vous constaterez que les démons ont un sens de la durée extrêmement peu précis. Mais bon, si vous pouvez y faire quelque chose un jour, je crois que je me mettrais à vous vénérer.

Ce n'était pas un jour, tout compte fait. Ce n'était qu'un simple instant. Éternité raccourcie. Vie qui fuit et qu'il voit fuir sous ses yeux, dans les filaments de brume qui l'entourent. Il a l'impression de ne pas être à sa place. Voulez-vous que je vous avoue une chose que, lui-même, répugne à s'avouer ?
Il est faible. De plus en plus, ses pouvoirs déclinent, faute de ... Eh bien, carburant si j'ose dire. De plus en plus, il a du mal, des douleurs dans son corps si parfait. Il patientera le temps qu'il faudra pour obtenir l'âme tant convoitée.
Mais l'attente pourrait bien le tuer.
Un démon est à l'origine un être de rêves, capable de vous tuer dans votre sommeil. Il tire donc ses pouvoirs des cauchemars de chaque ... Ou des fantasmes. Les incubes et succubes existent, oui, je ne le nie pas. Sebastian n'a jamais cessé, en un sens d'en être un. Cependant, il espère depuis longtemps s'être hissé plus haut que cela, et ne plus avoir à dépendre des rêves humains.
Ce démon n'aura pas d'autre choix pourtant. Si il tient à survivre, il sera forcé d'investir, d'une façon ou d'une autre, les rêves de son bocchan, et de les transformer en luxure ...
Quitte à le détruire. Voilà pourquoi il ne peut s'y résoudre.

Une goutte atterrit sur le front de marbre du majordome, sans qu'il ne bouge. Statue encore plus qu'il n'en avait l'habitude. Il avait du mal à se mouvoir, en ce matin. Il avait mal. Le teint plus pâle qu'à l'ordinaire (jvous jure que c'est possible. Je ne sais pas comment mais c'est possible), il semblait quémander du Ciel le pardon de sa condition. Il voulait l'absolution de sa vie, peut-être !
... Oui, faut pas exagérer des fois, non plus. Les parallèles ne devraient jamais être poussés aussi loin, surtout dans le cas de notre ami démon.
La pluie continuait à ... Pleuvoir .... (observez ma maîtrise du verbe, c'est magnifique nope ? ) et Sebastian continuait de se prendre pour la représentation de marbre de lui-même. Bien vite, l'eau eut raison de ses vêtements, qui s'accrochèrent à sa peau pour n'offrir qu'une vision de rêve à ceux qui auraient pu passer par ici. (fanserviiiiiiice ... Oui je me tais. )

Semblant enfin se réveiller, il secoua la tête, chassant ses cheveux trempés qui adhéraient à son visage, et s'adossa au mur, ses yeux perdus dans le rideau impénétrable que formaient les gouttes tombant, et se surprit à fredonner, choeur d'anges déchus :


"Only a child, reckless and wild, needs to come home again.
He promised the moon ... But won't marry you ...
Sunshine or rain, it's all the same, life isn't gray ..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 289
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 22

Identité
Race: Shinigami
Place dans la société: Département de la collecte
Un contrat ? Avec qui ?: Mariage avec Willu ~ ♥
avatar
Solushosha Malverb
MessageSujet: Re: Rosa in tenebris [Avec l'autre stalker monochrome de Grell ^-^]   Sam 5 Jan - 19:02

Grell s'activait dans sa salle de bain : aujourd'hui elle avait prévu de rendre visite à son démon préféré qu'elle n'avait pu voir depuis un long moment – trois jours – parce que son Shinigami préféré cette fois faisait tout pour l'éloigner de ce manoir, allez savoir pourquoi. Sa productivité est peut être légèrement diminuée, mais le travail finit toujours par être remplis, au contraire de ses rapports ; mais pour ceci elle avait une excuse : son stylo rouge n'avait plus d'encore et jamais – Ô grand jamais – elle n'utiliserait un stylo noir. Le noir est seulement destiné à ses chéri d'amour – ceux encore vivants du moins, les autres sont désormais destinés au rouge - mais certainement pas à elle. Tout ça pour dire qu'il fallait qu'elle se fasse belle pour son Sebbas-chan rien qu'à elle. Le seul problème résidait dans le fait qu'elle devait quand même finir son travail avant d'aller lui rendre visite, et elle risquait de légèrement se tâcher de sang, ou pire, se décoiffer … Embêtant n'est-ce pas ? Heureusement, Grell était particulièrement habile de ses mains – et pas seulement avec un tronçonneuse entre les mains – et pouvait finir le travaille sans mettre une seule tâche de quoi que ce soit nul part.

« FUCK ME LIKE YOU HAAATE MEEEE ! »

Grell aime tellement la poésie et la douceur des choses, et sa voix mélodieuse est là pour nous le rappeler. Elle fit quelques pirouette, tournant sur elle même, jouant avec ses cheveux, se regardait dans le miroir pour voir quel aspect de son visage était le plus fatale, s'envoyait quelques baisers de la mains pour finalement se détourner de ce magnifique reflet pour aller choisir sa tenue. Il lui fallait absolument une robe, mais elle ne devait pas être trop encombrante car elle devait pouvoir enfiler son uniforme par dessus. Mmh... Moui, celle ci était bien suffisante, courte avec quelques froufrous, noire et rouge, le rouge cette dernière couleur l'emportant néanmoins sur la première. Les talons noirs assortis passeraient inaperçus s'ils remplaçaient les autres. Moui, parfait. Maquillage, coiffure, et uniforme enfilé, elle était finalement prête à sortir. Après un dernier baiser envoyé à son image, elle sortit, prenant soin d'éviter le bureau de son Willu ; il ne devait pas le voir en plein adultère.

L'opération ninja se passa à merveille et elle pu sortir de la Dispatch sans la moindre altercation. Première pensée qu'elle eut : prendre un parapluie, il pleuvait. De plus, il était tôt et il faisait encore nuit à cette heure là, et donc il faisait froid. Vivement qu'elle puisse se réfugier dans les bras de son diable personnel. D'autant que l'humain dont elle devait faucher l'âme n'était en rien une compensation, c'était une petite fille blonde, pure, aimable, timide, toute choupie comme on les aime. Une fille modèle en fin de compte. Et Grell n'aime pas, ça. En plus sa mort était pitoyable, une sorte de pic-nique familiale stupide, elle s'est égarée et meurt de froid, enroulée sur elle-même en tentant de se réchauffer – chose qui échoua misérablement, évidemment. Sans même lui accorder une parole, Grell transperça la poitrine de la gamine en veillant à ne pas trop ensanglanter les lieux, si on croyait à un meurtre on ne la laisserait plus collecter des âmes dans ce coin là et le pauvre Sebbas-chan serait à la portée de toute autruche gloussante habitant dans les parages.

En parlant du loup … Il était présentement dans le champ de vision de la femelle en chaleur et risquait fort de subir une quelconque attaque intempestive de sa part. D'autant plus que … Oui … L'eau laissait parfaitement entrevoir le moindre détail de son magnifique corps à travers ses vêtements. Grell se risqua à un regard vers l'entrejambe, mais le démon était malin, un pantalon noir ne laissait que place à l'imagination. Mince. La rousse se reprit et préféra se changer pour apparaître en robe, tenue dans laquelle elle risquait d'avoir froid, d'autant plus qu'il pleuvait … Raison pour laquelle il lui paru évident qu'elle devait se réfugier dans une paire de bras bien particulière. Ceci, ou alors elle faisait de l'exercice, au choix. Ou bien un mélange des deux ? Grell ne put s'empêcher de sourire et attrapa sa faux à deux main, et tant pis pour son parapluie, l'eau savait mettre le corps des femmes en valeur.

Elle prit son élan et, brandissant sa tronçonneuse, sauta sur le démon, tentant de lui asséner un coup aussi fatale que passionné. Malheureusement ce n'était pas d'une manière aussi indélicate qu'elle allait réussir à faire de lui une magnifique œuvre couverte du sang de la passion ♥ Mais son entrée en scène était parfaitement réussie ! Puis, changeant du tout au tout, son attitude changeant et elle tendit ses bras vers son amour de toujours et sauta sur lui.

« Oooow mon Sebbas-chan tu m'as tellement manquée ! Regarde la jolie robe que j'ai mise rien que pour toi ! Enfin si tu ne l'enlève pas tu peux me l'enlever, tout de suite, maintenant … »

Elle lui envoya une baiser volant avant de croiser les bras, soupirer, réfléchir, et s'enfuir en courant en criant un magnifique :

« Rejoins moi à l'intérieur n'amûr, sinon je ne sais pas ce qui pourrait arriver à ton cher et tendre gamin ! »

Bien, maintenant tout est matière d'organisation. Et d'amusement, aussi. Elle courru jusqu'à la chambre du jeune Phantomhive et s'arrêta devant la porte – elle n'avait pas particulièrement envie de le voir après tou et s'allongea tout en faisant glisser les bretelles de sa robe. Elle prit ensuite une position plus que sensuelle et attendit l'arrivée du beau démon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 27
Localisation : At the manor.

Identité
Race: Démon
Place dans la société: Majordome de la maison Phantomhive
Un contrat ? Avec qui ?: Ciel Phantomhive
avatar
Sebastian Michaelis
MessageSujet: Re: Rosa in tenebris [Avec l'autre stalker monochrome de Grell ^-^]   Dim 6 Jan - 11:24

Oh, tiens, Sebby allait presque pleurer ! Oh, tiens, se un piaf qui vole ! Oh tiens ... Un Grell vous fonce dessus avec une tronçonneuse dans un vrombissement totalement impossible à ne pas entendre ! .. Bon, les piafs et les larmes de Sebby, c'est occasionnel. Le Grell, c'est plus normal. Et encore... Il ne fallut qu'une demi seconde à Sebby pour savoir quoi faire. Un pas à droite, se baisser légèrement quand la lame se dirigerait vers lui. Et hop, c'était totalement réglé, ce problème. Le démon se redressa ensuite, recoiffant ses cheveux trempés (inutile je pense ... Ok, je devrais me taire, ça vaut mieux pour moi, je sens. ) et poussant son soupir caractéristique. Mais si, vous savez, le soupir avec les doigts appuyés sur le front, ce soupir où t'as l'impression de gêner son altesse la licorne à conquérir le monde des bisounours sous un froid soleil de caramel au beurre sucré ! Ce soupir à la Michaelis, quoi... Qui te permet de te sentir inutile et ... et pas à ta place où que tu sois.
Et là, en l'occurrence, il tentait de faire comprendre à Grell que il n'était pas à sa place. Vous croyez qu'il l'écoute ?

... Au vu de comment le stalker monochrome (oui j'aime l'appeler comme ça, plaignez vous au syndic' des voix off si ça va pas) lui a sauté dessus, je me permets de te dire, Sebastian, que tes soupirs sont totalement inefficaces contre les groupies inhumaines. Ledit démon esquiva encore l'attaque, comme si il eut simplement été question d'un gêneur. Et le regarda se prendre le mur derrière lui, aussi. Ca, ça peut vous ruiner une robe. Mais bon, qu'en avait-il à faire des robes de cet .... Energumène énerguménant (si jdis que ça existe, ça existe.) ? M'enfin, aucun dommage à constater, et en un sens ... C'était dommage. Ahah, BDM. Les paroles qui s'ensuivirent du calin-mince-raté-encore-une-fois, parvinrent à le faire grimacer. Ce qui est un exploit en soi.


"Grell ... "

Et encore un soupir qui marche pas ! Décidément, Sebby doit être rouillé pour ne plus savoir s'occuper correctement des gêneurs de ce genre. C'est à dire des idiots gloussants se prenant pour ce qu'ils ne sont pas. (Justin Bieber en est un très bon exemple.) Ses pensées ne s'attardèrent pas plus que ça sur les mimiques du shinigami. En même temps il avait pas que ça à penser... Son maître n'était pas là, sa vie n'avait pas de sens. Et le démon ne comptait certainement pas égayer sa journée avec la fangirl hystérico-psychopathe qui tentait depuis tout à l'heure d'attirer son attention. Et aussi de se glisser dans son lit depuis encore plus longtemps. Satan que la vie d'un majordome est compliquée ...
Pardon. Que la vie d'un majordome est compliqué QUAND on s'appelle Sebastian Michaelis. Parce que sinon, comment dire, sans Grell accroché à ce corps décidé par son maître, la vie doit être vachement plus simple, quand même ! Non, vous pensez pas, vous ?

...
Wait. Il a dit ... Gamin ? Non, non, non, t'as mal entendu, Sebby, il a pas pu dire gamin ... Sisi, il a dit gamin. Oui le truc à ne pas prononcer devant ledit majordome du gamin. Sous peine de représailles immédiates.
Mais non, Sebby était trop intéressé par ses propres problèmes pour se préoccuper de ce qu'il entendait. erreur impardonnable si vous voulez mon avis. Et si, je sais que vous le voulez, mon avis, eeeeeh ! Sinon, à quoi je servirais ? Sérieusement ? En soupirant, sachant que le shinigami avait depuis longtemps rejoint son but, il se dépêcha de le rejoindre ...
Pardon, se dépêcha d'aller gerter ce gêneur du couloir de son Bocchan. Et sauver aussi son maître, c'était pas mal. Si il venait à lui arriver une seule chose, il ne saurait se le pardonner. Par intérêt de majordome, évidemment, mais aussi par faim. Faut dire que manger, c'est l'une de ses principales occupations, quand il est enfermé aux Enfers. Alors forcément, quand il PEUT se préoccuper de son estomac, il s'en préoccupe ! Logique ... Mais bon, ce n'est pas le sujet de conversation.

Arrivé dans le couloir, il déglutit. Ah oui, j'ai pas dit ? Il est en manque, aussi. Je ne spécifierais pas de quoi, cela me semble clair. Se mordant la lèvre, il retrouva en une dizaine de secondes (très long, surtout venant de lui) une face acceptable, et s'approcha de Grell. Un sourcil levé, en guise d'interrogation.


"Vous vous prenez pour un tapis ou vous tentez encore une de vos techniques, ridicules je me dois de l'avouer, de seduction ? "

Il s'accroupit à son coté, offrant un sourire irrésistible, qui veut te laisser croire que tu aides son altesse la licorne à conquérir le monde des bisounours sous un froid soleil de caramel au beurre sucré... Cette expression colle à la peau de Sebastian, je trouve. Boarf, c'est normal, si vous saviez les pensées horribles qui peuvent traverser son cerveau ...

"Néanmoins, je tiens à vous préciser que mon maître est absent, que je n'ai pas encore fait le ménage dans cette partie du manoir et que, en conséquent, je serais vous, je m'inquiéterais de ce qui pourrait se loger dans mes cheveux... Mais après, je ne le suis pas, à vous de voir. "

Quand vous assortissez cela à un regard qui caresse le corps du ... Tapis, par pur jeu, croyez-moi, c'est plus ou moins embarrassant. Sérieux, qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour qu'un gêneur sorte du manoir. Toute son attitude était d'ailleurs trompeuse, sa main dénudée (il avait eu la flemme de mettre ses gants) aux ongles d'ébène trop près du visage, l'autre sur son genou, pose volontairement énervante. Ses yeux rubis brillaient d'amusement, prêts à tromper.
Car un démon n'est que mensonge ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rosa in tenebris [Avec l'autre stalker monochrome de Grell ^-^]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rosa in tenebris [Avec l'autre stalker monochrome de Grell ^-^]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une Britannique se réveille avec l'accent jamaïcain...
» [ROSA] Comment avoir... Les Lames de la Justice ?
» La liste des premiers ministres pressentis du président Martelly
» LU POUR VOUS SUR LE WEB: PROBLÈMES D'INFIDÉLITÉ DE LA FEMME
» (+) ce qui m'énerve le plus dans le fait d'être cocu, ce n'est pas que mon copain couche avec une autre; c'est que quelqu'un sache de quoi je me contente.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji-rpg :: ~ Autre ~ :: Campagne :: Forêt :: Manoir Phantomhive-